Par la volonté du peuple, T.Tackett

Par la volonté des peuples, une couverture assez morne, mais ne vous y fiez pas🙂

Vous ne le savez pas encore, mais j’ai un petit problème dans la longueur de mes billets en général. Je parle trop. Mais je fais des efforts🙂.

Je tenais à vous parler ce soir d’un ouvrage que j’ai lu dernièrement, et qui est juste super. Je vous rassure d’avance, mon dada, c’est la science fiction, alors des bouquins d’historiens, je ne vais pas vous en présenter tous les jours! Mais celui-ci est vraiment un excellent ouvrage de référence, qui n’est pas un manuel et qui se lit très bien.

Il s’agit de « Par la volonté du peuple » de T.Tackett. Cet ouvrage parle de la Révolution Française, et ça c’est déjà pas mal. Je sais pas vous, mais personnellement j’ai l’impression d’avoir des lacunes dans l’histoire un peu essentielle de mon pays… Ah, vous aussi? Bon et bien, je vous donne un bon tuyau pour vous remettre à niveau🙂.

Par la volonté du peuple est un livre extrêmement sérieux dont la problématique est de démontrer que les députés du Tiers Etat, lorsqu’ils ont été convoqué lors des Etats Généraux par le roi Louis XVI, n’avaient aucune intention de faire la Révolution, et encore moins de zigouiller le roi! Et pourtant, dans un processus extrêmement intense de refléxion, avec plein d’évènements dignes des meilleurs rebondissements d’Hollywood, les députés ont commencé à s’affranchir du roi, à penser autrement le débat, puis un véritable engrenage révolutionnaire s’est mis en place. Il démontre également que les Lumières n’ont pas eu un grand rôle dans le déclenchement du processus révolutionnaire, chose qui est un peu le contraire de ce qu’on nous apprend à l’école!

Ce livre est clair, il introduit tous les protagonistes de la Révolution, il se lit rapidement malgrès ses 400 pages. Et surtout, il est considéré comme un ouvrage très important dans l’historiographie de la Révolution. L’historiographie, c’est la manière de voir l’histoire et de l’écrire. On pense souvent que les débats d’historiens sont des choses vaines, mais toute la connaissance que nous avons de notre propre histoire découle immanquablement d’eux.

Bref, dans le meilleur des cas, toi le passant virtuel, tu peux l’emprunter en bibliothèque et en lire quelques pages, voire le dévorer tout entier, selon tes centres d’intérêt, et sinon, tu pourras toujours l’offrir à un des membres de ta famille qui sera immanquablement fan d’histoire (y’en a toujours un dans toutes les familles :p)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s