Ce qu’on se tartine sur le visage: entre mythe et réalité

Bonjour à toutes et à tous!

Image

Aujourd’hui n’est plus coutume, je poste un billet sur ce blog. Ma vie a été fort agitée ces derniers temps, et j’ai du faire pas mal de ménage autour de moi, faire des choix importants.

Forte de ma capacité à dormir peu, je voulais insuffler une nouvelle vie à ce blog en lui faisant prendre une orientation qui me tient à coeur et qui me motive assez pour continuer à poster. Et oui, des fois il faut savoir s’écouter et évoluer.

Avec ma vie professionnelle agitée, je n’ai pas beaucoup maquillé en shooting cette année. Donc EXIT les photoshootings.

Mes goûts ont évolué aussi, et je ne porte presque plus de maquillage si je ne suis pas amenée à sortir. Et quand je sors, c’est du nude, peu d’artistique comme je ne participe plus beaucoup à des collaborations (pff, et ça me manque) ou à des concours.

Mais adaptons-nous. J’ai, ces temps-ci, passé pas mal de temps à tenter de comprendre les mouvances du marché actuel de la cosmétique en Europe. Bien entendu, force est de constater que les problématiques de produits naturels se sont encore plus développées depuis que je suis partie de France.

Cela fait depuis longtemps maintenant que je tente de comprendre ce qui se passe dans nos tubes de rouge à lèvres. Alors j’ai été amenée à bouquiner beaucoup sur le sujet. D’ailleurs, ça va que je n’ai pas de famille à charge (la charge, c’est plutôt moi ^^°) ou encore de petit ami, car il y aurait du conflit dans l’air au vu de mes heures de lecture. Cependant, qu’on se le dise, je reste juste une étudiante curieuse qui met son nez de partout dès qu’il est question de chimie. Agroalimentaire, cuisine, santé, chimie, bombes artisanales (non je rigole! … quoique…). Dès que des réactifs ont un potentiel explosif, quelle joie!

Donc, revenons à nos mouton. Je rentre en Europe et je vois qu’on s’intéresse encore plus au naturel et au « fait maison ». Alors, en bobonne que je suis, j’essaye de m’informer. Et là, quelle n’est pas ma stupeur! Je me suis vilainement rendue compte qu’on lit TOUT ET N’IMPORTE QUOI concernant les produits cosmétiques. D’abord, j’ai globalement trouvé assez peu de sites de référence qui nous aideraient à démêler les compositions de nos produits cosmétiques. Amis de l’observatoire des cosmétiques, si vous me lisez, votre site est un puré de bazar. Et puis j’ai surtout trouvé beaucoup d’idéologie de part et autre des grands débats.

D’un côté, les industriels.

Moi: Bonjour monsieur l’industriel. Je vous admire beaucoup, habituellement je travaille beaucoup avec des gens comme vous. Dites moi que vous ne portez pas atteinte à ma santé, ça me ferait mal au coeur.

Lui (je n’aime pas l’imaginer bedonnant aux cheveux épars sur son crâne luisant, alors disons que c’est un garçon plein de bon coeur, rieur, pas hypocrite pour trois sous): Mais non voyons, nous faisons face à de terribles problèmes réputationnels actuellement! Comment voulez-vous que l’on porte atteinte à votre santé? Tous les produits que nous mettons dans les cosmétiques sont savament dosés, et nous respectons la législation.

Moi: Pour sûr, pour sûr mon bon monsieur sourire fraicheur menthe des sapins. Mais, il s’avère que lorsque je sors apprêtée, avec mon rouge à lèvre, mes crèmes, mes produits de teint, mon vernis à ongle, fraichement lavée avec du shampoing, après avoir fait la vaisselle en oubliant de mettre mes gants, avoir passé ma fraiche mimine sur le lavabo fraichement récuré… Pouvez vous m’assurer qu’avec l’accumulation de tous ces gestes, je ne suis pas un peu… contaminée?

Lui: (sourire fraicheur fraichement évaporé) J’aimerais pouvoir vous le certifier…

Moi: (le coupant) Et êtes-vous absolument certain de pouvoir me certifier que l’assemblage des molécules effectué dans ces produits, qui ne sont autre que des réactifs dans une réaction chimique assez complexe, ne crée aucun produit, co-produit ou surtout, sous-produit chimique qui pourrait compromettre ma santé ou encore foutre une sacrée baffe au petit cours d’eau qui passe derrière ma maison.

Lui est déjà parti depuis longtemps se coucher, il a une dure journée qui l’attent à l’usine demain. En réalité, ce n’est pas qu’il ne souhaite pas m’écouter. Ca, c’est une autre histoire dont je vous parlerez plus tard. Revenons-en à l’idéologie.

Mme Végé, une amie à moi (j’ai beaucoup d’amis végé, ce sont des gens souvent éclairés et adorables) me dit quant à elle qu’elle achète tous ses produits chez des marques reconnues et certifiées, qu’elle fait ses propres recettes. Moi, j’ai bien entendu les yeux plein de petites étoiles qui luisent doucement dans l’obscurité, parce que Mme. Végé, elle parle bien et elle parle avec le coeur. A elle de me rajouter en conclusion de ses explications: « c’est naturel tu comprends, c’est mieux pour notre santé ». Et puis elle me brandi avec fierté sa dernière trouvaille Made in les USA: le OCC Lip Tar. « Et regarde, ça c’est encore plus mieux bien, c’est Vegan ».

A ce moment là, elle ne comprend pas pourquoi toutes les étoiles se sont éteintes, pourquoi j’adopte une mine renfrognée. Et à moi de lui chuchoter:

 » Toi aussi, ma chérie de Mme Végé, toi aussi tu t’es bien faite bouffer le cerveau ».

Et paf! Promis, mon post sur les OCC Lip tars est à suivre d’ici deux jours! Bienvenue de nouveau sur mon blog! Y’a plein de gens qui ont écrit des livres à cet effet, mais rien à faire. C’est mon blog, alors j’y rédige ce que je veux :)!

La suite? C’est ici que ça se passe!

Publicités

Une réflexion sur “Ce qu’on se tartine sur le visage: entre mythe et réalité

  1. […] Voilà la suite de https://nottilus.wordpress.com/2013/08/22/les-produits-naturels-entre-mythe-et-realite/ […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s